La recherche pour les peaux noires et mates

La recherche pour les peaux noires et mates

Besoin d'aide ?

Protection solaire : l’indispensable alliée des peaux noires, mates et métissées

 crème solaire sans traces peau noire

« Les peaux noires, mates et métissées n’ont pas besoin de protection solaire ! » : encore une idée reçue concernant les pigmentées. Et pourtant, n’avez-vous jamais ressenti des tiraillements et/ou des irritations à la suite d’une exposition solaire ? Ou encore aperçu des rougeurs, des squames, des taches d’hyperpigmentation ou un grain de beauté à évolution anormale à la suite de celle-ci ?

Nous entendons encore aujourd’hui bien trop souvent ce type de clichés sur les peaux noires, mates et métissées. Grâce à cet article, vous comprendrez pourquoi il est important pour les peaux pigmentées de se protéger du soleil. Nous vous aiguillerons également sur le choix de votre protection solaire qui doit être efficace pour vous protéger correctement des effets néfastes du soleil et adaptées aux spécificités de votre peau.

Une protection naturelle, scientifiquement prouvée

L’idée qu’une personne ayant une peau pigmentée n’a pas besoin de protection solaire n’est pas véridiquement fausse.

En effet, la classification de Fitzpatrick est connue internationalement. Elle classe les différents individus en six phototypes en fonction de la sensibilité de leurs peaux face aux rayons UV (ultra-violet) du soleil. Pour ce faire, le phototype est déterminé par la couleur de la peau selon la quantité et le type de mélanines qu’elle possède et le risque d’apparition d’un mélanome à la suite d’une exposition solaire prolongée.

Ainsi, les peaux noires, mates et métissées correspondent aux phototypes 4-5-6. Elles sont caractérisées par une peau, des cheveux et des yeux foncés.  Elles bronzent facilement sans développer de coups de soleil. Vous pouvez déterminer votre phototype grâce à notre diagnostic solaire.

A contrario, les peaux caucasiennes sont représentées par les phototypes 1-2-3. Elles sont caractérisées par une peau claire, des cheveux roux, blonds, châtains foncés et des yeux de couleur vert-bleu et marrons clairs. Elles ne bronzent pas ou légèrement et prennent facilement des coups de soleil.

Au-delà de cette classification, de nombreux articles scientifiques ont su démontrer statistiquement que les peaux pigmentées présentent un photo-vieillissement et une photo-carcinogenèse plus faibles que les peaux claires. Cela est possible, car elles possèdent un fort apport en eumélanines.

La mélanine : Son rôle photo-protecteur


La mélanine est un pigment biologique présent au niveau de l’épiderme de la peau. Il en existe deux types : les phéomélanines (pigments clairs : rouges, jaunes) et les eumélanines (pigments foncés : bruns ou noirs). Ils sont tous les deux synthétisés par des mélanocytes. Leur distinction a lieu au cours de la mélanogénèse, en fonction des enzymes impliquées (tyrosinase pour les phéomélanines et tyrosinase + TYRP 1 et 2 pour les eumélanines).  La mélanine est indispensable pour la peau, car elle lui confère sa couleur naturelleEn effet, chaque individu possède les deux types de mélanines, mais en quantités variées ce qui induit cette diversité de couleur cutanée classifiée selon Fitzpatrick.

A savoir, physiologiquement, nous possédons tous le même nombre de mélanocytes. La disparité entre individus est liée à l’activité mélanogénèse. En effet, c’est le type de pigment synthétisé en fonction de la taille et le nombre de mélanosomes qui varie.  Ainsi, les peaux noires, mates et métissées possèdent un taux plus élevé en eumélanines. Il serait trois à six fois plus important que les peaux asiatiques et caucasiennes. Ceci est génétique, leurs mélanosomes d’eumélanines sont plus gros et plus nombreux.

Par ailleurs, les eumélanines ont la particularité d’avoir un rôle photo-protecteur. En effet, par ses caractéristiques biochimiques, elles ont la capacité d’absorber les rayonnements UV. Elles limitent donc la photo-génération des ROS (radicaux libres) qu’ils engendrent. Ce sont ces espèces radicalaires qui endommagent la peau à la suite de réactions oxydatives créées entre des ROS et des composés cutanés (cellules ou fibres). Ainsi, elles agissent en partie comme un filtre solaire en protégeant partiellement la peau des effets néfastes du soleil. C’est d’ailleurs l’une des raisons qui explique scientifiquement le « black don't crack ».

Vitamine D belle peau noire

Les peaux pigmentées sont carencées en vitamine D, pourquoi ?


La synthèse de vitamine D
 ou hormone du soleil est réalisée sur la peau lors d’une exposition solaire. Sous l’activation des rayonnements UVB, le 7-déhydrocholestérol présent sur l'épiderme se photolyse en prévitamine D3 qui est par la suite convertie en vitamine D3 (cholécalciférol).

La protection naturelle des peaux pigmentées face aux rayons UV limite la synthèse de cette vitamine sur la peau. Elles ont besoin d’une dose de rayons UV au moins six fois supérieure à celle des peaux caucasiennes pour obtenir des taux équivalent de vitamine D3 sanguin. Ce sont par conséquent, des personnes qui souffrent majoritairement de carence en cette vitamine.

Une supplémentation est donc fortement recommandée par la prise de complément alimentaire contenant de la vitamine D pour limiter les signes cliniques liés à cette carence : arthrose, douleurs osseuses et articulaires, faiblesses musculaires, fatigue inhabituelle, sècheresse cutanée etc.

effets néfastes UVA UVB sur peau noire

Les effets néfastes du soleil sur les peaux noires, mates et métissées :

Nous ne le répéterons jamais assez : quel que soit le phototype de votre peau, il est primordial d’appliquer une protection solaire efficace pour la protéger des effets néfastes du soleil.

UVA, UVB quel est le plus dangereux ?


Le soleil émet une lumière invisible contenant différents types de rayonnements en fonction de leurs longueurs d’ondes. Il existe trois types de rayons ultra-violets :  les UVA (400 à 315 nm), les UVB (315 à 280 nm) et les UVC (280 à 100nm). Ce dernier est arrêté par la couche d’ozone et ne pénètre donc pas la peau.

  • Les UVA : Ils pénètrent en profondeur le derme de la peau. Il engendre une forte production de radicaux libres qui endommagent la peau par la création de réactions oxydatives. Ils sont ainsi responsables de la formation de taches pigmentaires. Ils accélèrent le vieillissement cutané, induisent une déshydratation cutanée et engendrent l’apparition de cancers cutanés. (Mélanomes ou carcinomes).
  • Les UVB : Ils pénètrent l’épiderme, les couches les plus superficielles de la peau. Ils favorisent la réaction inflammatoire et la création de radicaux libres. Ils sont responsables de l’apparition des coups de soleil mais ils peuvent également induire des cancers cutanés.

Par conséquent, nous comprenons que ces deux rayonnements sont tous les deux néfastes pour la peau mais qu’il est davantage plus important pour les peaux pigmentées de se protéger des UVA.

Par ailleurs, concernant le risque de l’apparition d’un cancer cutané, n’hésitez pas à suivre régulièrement l’évolution de vos grains de beauté, selon la méthode ABCD.

Les taches d’hyperpigmentation solaires


Le bronzage est un mécanisme de défense
 mis en place par la peau pour se protéger des rayonnements UV du soleil. Il se réalise en deux étapes simultanées :

  • L’activation de la prolifération cellulaire afin de multiplier ses kératinocytes. L’objectif est de constituer une barrière mécanique plus importante pour limiter la pénétration des rayons UV.
  • L’activation de la mélanogénèse des eumélanines pour bénéficier davantage de son rôle photo-protecteur. C’est ce qui fait que naturellement au soleil, la peau devient plus foncée.

Cependant, la création des radicaux libres photo-induits par les rayonnements UV peut perturber et déséquilibrer en excès la eu-mélanogénèse et ainsi créer des taches d’hyperpigmentation d’origines solaires. Celles-ci sont donc engendrées par une surproduction de mélanine et se constate à l’œil nu par l’apparition sur le visage et/ou sur le corps d’une tache brune de couleur plus foncée que la carnation naturelle. Ceci est un phénomène très courant chez les peaux pigmentées.

crème solaire spéciale peau noire peau mate

Une protection solaire spécifique aux peaux noires

Après lecture de cet article, vous comprenez ainsi que malgré la protection naturelle des peaux noires, mates et métissées, il est important pour elles de se protéger des effets néfastes du soleil.

Inclure une protection solaire dans leur routine beauté doit donc être indispensable pour elles, mais faut-il encore savoir laquelle ? Nous sélectionnons pour vous les points clés qu’elle doit pouvoir contenir pour être efficace tout en tenant compte des spécificités et besoins de votre peau.

  • Elle doit vous protéger des UVA et UVB afin de vous apporter une protection complète.
  • Un indice de protection 50 est l’idéal pour le visage qui est très photo-exposée. Sur le corps, un indice 30 à 50 est suffisant.
  • Elle doit contenir des actifs anti-oxydants pour éliminer les radicaux libres créés par l’absorption des rayons UV à travers la peau. Ceci limitera leurs effets néfastes.

L’utilisation de vitamine D3 dans la formulation de soin cosmétique est interdite. Grâce à notre expertise, nous avons su formuler de la vitamine D-like® qui est un analogue de la vitamine D. Ceci permet de lutter contre les carences en vitamine D qu'ont majoritairement les peaux pigmentées. En effet, celle-ci peut être accentuée par l’utilisation d’une protection solaire qui limite davantage l’absorption des rayons UV à travers la peau pigmentée et qui, par conséquent, diminue la synthèse de cette vitamine.

Objectif zéro trace blanche des protections solaires sur une peau pigmentée

fluide protection solaire peau noire anti trace blanche

Éviter « l’effet masque » ou teint grisâtre
 après l’application de sa protection solaire : c’est le souhait des peaux noires, mates et métissées.

Ceci apparaît lors de l’utilisation de fluides solaires composés majoritairement de filtres UV minéraux. Les molécules les plus utilisées sont l’oxyde de zinc (ZnO) et le dioxyde de titane (TiO2). De couleurs blanches, elles sont capables de réfléchir et/ou disperser les rayonnements UV pour qu’ils ne puissent pas être absorbés par la peau. Elles garantissent ainsi une protection complète contre les UVA et UVB. Cependant, la lumière réfléchie est perçue par la rétine comme blanche. Une perception davantage présente lorsque la peau est initialement pigmentée ce qui crée cet « effet masque blanc ». Par ailleurs, l’application de ce type de protection nécessite une couche épaisse occlusive qui peut être comédogène pour la peau. Ceci n’est pas l’idéal pour les peaux noires, mates et métissées qui ont naturellement une tendance acnéique 

Il faut donc privilégier des protections solaires composées de filtres organiques. Ils absorbent les rayonnements UV pour libérer de la chaleur. Ils sont également efficaces sur les UVA et UVB et garantissent un effet « zéro trace » après leurs applications.

Combien de fois dois-je renouveler ma protection solaire ?


Voir le contenu complet de cet article

Ajouter aux favoris