La recherche pour les peaux noires et mates

La recherche pour les peaux noires et mates

Besoin d'aide ?

Pourquoi les peaux noires et mates vieillissent moins vite

0 commentaire(s)

Vieillissement de le peau

Il est réputé que les peaux noires, mates et métissées vieillissent moins rapidement que les peaux caucasiennes. De façon générale le vieillissement cutané est un processus physiologique naturellement programmé depuis notre naissance mais qui est aussi sous l’influence de divers facteurs environnementaux (notre alimentation, notre lieu d’habitation (ville ou village), notre mode de vie etc.).

On classe ainsi deux catégories de facteurs : Les facteurs pour lesquels on ne peut rien faire, qui nous viennent de nos parents et les facteurs extrinsèques où autrement dit facteurs environnementaux sur lesquels on peut agir pour limiter le vieillissement de la peau 

Avant d’expliquer pourquoi les peaux noires vieillissent moins vite il est important de comprendre avant tout le fonctionnement de notre peau dans sa globalité peu importe l’ethnie.

Comment notre peau vieillit elle ?

Au fil des années, notre peau évolue et va être sujette à des modifications.  A partir de 30/35 ans, on peut constater à l’œil nu qu’elle s’amincie, qu’elle devient plus sèche et plus déshydratée. Elle perd en élasticité et en fermeté ce qui l’a fait passer d’un aspect tonique et éclatant à un aspect beaucoup plus flétri et terne. On pourra également observer l’apparition de rides ou de taches de vieillissement.

Et si on zoom un peu plus, que se passe-t-il à l’intérieur ?

On observe :

Un amincissement de la peau : la peau est subdivisée en 3 couches : l’épiderme et le derme, reliés entre eux grâce à la jonction dermo- épidermique (JDE) et plus particulièrement grâce à ses fibres d’ancrages. Avec l’âge ses fibres diminuent puis disparaissent et la JDE s’anéantit. L’épiderme et le derme se retrouve accoler d’où l’amincissement de la peau sans en modifier pour autant l’épaisseur de ces deux couches. On note aussi un ralentissement du renouvellement cellulaire des kératinocytes (cellules principales de la peau) et à une altération du processus de desquamation (élimination de la peau, sensation de peler) qui devient moins important.

La peau est plus déshydratée : Les glandes sébacées et sudorales sont moins actives, la synthèse de lipides, d’acide hyaluronique et la production des facteurs naturels d’hydratation (NMF) de la peau sont diminués. Ainsi le film hydrolipidique et le ciment intercellulaire(céramides) sont détériorés, la peau ne parvient donc plus à réguler l’évaporation de l’eau et se retrouve asséchée. 

Relâchement de la peau : La peau possède un réseaux fibrillaires constitué de fibres de collagènes et d’élastines. Elles permettent à la peau d’être ferme, résistante et élastique. Avec le temps ces fibres diminuent ce qui conduit à une perte de souplesse et de fermeté de la peau.

Une peau plus fragile : La diminution du nombre de mélanocytes (10/20% par décennie après 30 ans) et des cellules de Langerhans (cellules chargées de la protection de la peau) entraînent une baisse de la réponse immunitaire. La peau se retrouve alors moins armée face aux agressions extérieurs (bactéries, virus, pollutions, etc.). 

 

Mais pourquoi les peaux foncées vieillissement elles moins vite ?

On connait tous cette expression : « Black don’t crack » mais est-ce que la peau noire met réellement 10 ans de plus pour vieillir par rapport autres types de peau ?

Voici un exemple afin de comprendre un peu plus cette théorie :

black-dont-crack

Source : weheartit.com

Il faut savoir que physiologiquement, les peaux noires, mates et métissées sont mieux armées face au vieillissement de la peau. Comme écrit précédemment, notre peau possède un réseau fibrillaire constitué :

-          Des fibres de collagènes pour garantir la fermeté

-          Des fibres d’élastines pour garantir l’élasticité et la résistance de la peau. Elle peut grâce à elles reprendre sa position d’origine quand elle est pincée ou étirée.

Ces fibres étant difficilement renouvelables, chaque individu en possède un certain stock, c’est pourquoi avec l’âge, ces fibres finissent par se dégrader et diminuer laissant à la peau cet aspect relâchée et flétrie. 

Contrairement à une peau caucasienne, les peaux pigmentées réussissent à mieux conserver leurs réseaux fibrillaires. Les fibres de collagènes sont plus nombreuses et plus denses, et les fibres élastiques sont majoritairement des fibres élastiques non dégradées. Grace à ses caractéristiques elles persistent plus longtemps. Par conséquent la peau foncée est naturellement plus ferme et plus résistante sur le long terme ce qui retardent l’apparition des rides l’âge 50 ou 60 ans.


Voir le contenu complet de cet article

Ajouter aux favoris
Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !


POSTER VOTRE COMMENTAire