La recherche pour les peaux noires et mates

La recherche pour les peaux noires et mates

Besoin d'aide ?

Masque de Grossesse ou Mélasma: Traitement & Spécificités pour la Peau Noire

Liste des sujets


Mélasma & Peau Noire

Spécificités et Traitements du "Masque de Grossesse"

mélasma sur peau noire
Mélasma sur peau noire - image d'illustration
 

Le mélasma se caractérise par une pigmentation brune irrégulière au niveau du visage. Il est le plus souvent localisé au niveau des joues, sous la forme d’un masque, et d’apparition secondaire à une imprégnation hormonale, d’où son nom populaire « masque de grossesse » (chloasma). Fréquente chez les populations à peau noire, mate et métissée, cette pathologie est bénigne mais affichante, soulignant un préjudice esthétique qu’il est nécessaire de corriger.

 

Le « mélasma », du grec « melas » signifiant noir, est une pathologie cutanée se caractérisant par l’apparition d’une pigmentation excessive au niveau des zones photo-exposées, particulièrement le visage. Bien qu’il peut toucher les hommes, le mélasma se retrouve plus fréquemment chez les femmes par le rôle prépondérant de l’imprégnation hormonale.

La topographie des lésions est variable, on distingue 4 localisations préférentielles classées ci-dessous par ordre de fréquence:

-    centrofaciale : joues, front, menton, lèvre supérieure

-    malaire : symétrie au niveau des joues et du nez

-    mandibulaire : lèvre et menton

-    maxillaire : mâchoire supérieure

 

 Origine de la dermatose

Le rôle des hormones féminines est la plupart du temps mis en cause. En effet, l’augmentation de la concentration en oestrogènes et  progestérone lors de la grossesse, de l’utilisation d’un contraceptif oral ou encore lors d’un traitement substitutif de la ménopause est très fréquemment associée à l’apparition d’un mélasma. Les effets biologiques de ces deux types d’hormones sont médiés par deux récepteurs distincts dont l’expression augmente chez les patients atteints de mélasma.

Pour autant, chez l’homme, la cause endocrinienne est rejetée et la survenue de cette dermatose n’est pas encore résolue.

Enfin, de part le caractère familial et ethnique, un terrain génétique semble être possible.

 physiopathologie du mélasma

Si un facteur interne est nécessaire, ce sont les facteurs externes qui déclenchent la synthèse de pigments (mélanogénèse) et donc la révélation des signes cutanés. Parmi ceux-ci, on peut citer:

    l’exposition solaire. L’effet des UVs sur la mélanogénèse est bien établi : ils stimulent ce processus physiologique entrainant une augmentation de la teneur en mélanine, responsable de la couleur foncée de la peau. Hors, un dépôt excessif de mélanine dans l'épiderme et le derme a été constaté au niveau microscopique chez des patients atteints de mélasma. De plus, des études épidémiologiques suggèrent que l'exposition solaire seule ou l'exposition au soleil pendant la grossesse peut déclencher ou aggraver des lésions de mélasma. D’ailleurs, cette pathologie présente un pic durant l’été et on constate un éclaircissement des taches durant l’hiver. 

    les microtraumatismes locaux, à type de frottements lors de la toilette. En effet, les mélanocytes, cellules de l’organisme responsables de la couleur brune, sont dits « mécanosensibles », c’est-à-dire qu’ils sont stimulés à la suite de frictions mécaniques. De plus, contrairement à ce que l’on pourrait penser, les peaux foncées sont plus sensibles que les peaux claires et nécessitent donc des soins particulièrement doux pour éviter cette stimulation hyperpigmentaire.

 causes masque de grossesse

D’apparition transitoire chez les phototypes clairs, le mélasma est le plus souvent une maladie chronique qui persiste voire s’aggrave au cours des années sur une peau foncée. Le traitement est très efficace pour réduire de façon quasi complète l’hyperpigmentation.

Si la tache évolue (changement de couleur, de taille, présence d'un relief) ou entraîne un inconfort (picotement, brûlure, prurit), n'hésitez pas à aller consulter un dermatologue pour écarter toutes dermatoses potentiellement malignes.

 

Protocole de soin

 

1.    Éradication des facteurs externes

 protection solaire peau noire

    une protection solaire est indispensable, en prévention (lors d’une grossesse par exemple) mais aussi pour éviter d’aggraver un mélasma déjà installé. Une exposition solaire, même courte, peut entrainer un assombrissement des lésions qui mettra des mois à partir.  Privilégier les trottoirs  à l’ombre, les déjeuners en terrasses ombragées, les parasols à la plage. Ne pas hésiter à porter un chapeau à large bord et des lunettes de soleil. De plus, Mon fluide solaire SPF 50 SUN’OYA® présente une protection UVA et un SPF50 qui permet de protéger efficacement contre le rayonnement UVB. Sa technologie 0% traces blanches est adaptée pour les peaux foncées. Il est à utiliser au quotidien par temps ensoleillé, toutes les 2 heures si l’exposition est intense. 

    pour éviter d’agresser la peau du visage par une toilette trop énergique, le laboratoire IN’OYA vous conseille d’utiliser Mon Eau Micellaire « Peaux Sensibles » CLEAN’OYA® à appliquer sur un coton. Elle permet de nettoyer et de démaquiller en douceur et d’apaiser la peau grâce au bisabolol, puissant actif végétal. Une exfoliation douce peut également être faite une fois par semaine pour compléter le routine de soin. Mon Gel « Nettoyant Exfoliant » CLEAN’OYA® EXTRA utilise des microbilles de bambou et une exfoliation chimique à base acide salicylique pour permettre de régénérer la peau sans l’agresser et de favoriser l’élimination progressive de la couche épidermique hyperpigmentée.

 protection solaire peau noire IN'OYA eau micellaire peau noiregel nettoyant exfoliant peau noire

 

2.    Traitement unifiant

Celui-ci doit être amorcé seulement après arrêt de l’imprégnation hormonale. Le laboratoire IN’OYA a mis au point Mon sérum anti-taches MEL’OYA®  spécifiquement adapté pour les peaux pigmentées puisqu’il agit a deux niveaux physiologiques : il empêche le transport des mélanosomes et inhibe la synthèse de mélanines (action sur l’enzyme tyrosinase).

 traitement masque de grossesse peau noire

Une absence de résultat après 6 mois d’utilisation doit nécessiter une adaptation du protocole : il faudra veiller à l’éviction des facteurs déclenchants (exposition solaire, toilette agressive, imprégnation hormonale) et envisager une consultation dermatologique.

D’autres moyens physiques et chimiques, plus agressifs, sont également disponibles mais la rigueur est de mise car un risque d’hyperpigmentation secondaire peut apparaître et aggraver l’hyperpigmentation initiale. Ces techniques nécessitent l’avis d’un dermatologue et ne doivent pas être pratiquées de façon anodine.

Enfin, certains mélasmas dits « dermiques » ne peuvent être traités à l’heure actuelle. Seul l’examen dermatologique peut mettre en évidence ce type de mélasma, qui reste rare par rapport aux mélasmas épidermiques cités précédemment.

 

 

Y Gauthier. Mélasma : prise en charge globale. EMC - Dermatologie-Cosmétologie, Volume 1, Issue 2, May 2004, Pages 113-122

Ai-Young Lee. An updated review of melasma pathogenesis. Dermatologica sinica. Volume 32, Issue 4, December 2014, Pages 233-239

Abimelec : https://www.abimelec.com/melasma.html (consulté le 13/02/18)


Voir le contenu complet de cet article

Ajouter aux favoris

Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !


POSTER VOTRE COMMENTAire