La recherche pour les peaux noires et mates

La recherche pour les peaux noires et mates

Besoin d'aide ?

L’eczéma des peaux foncées : des spécificités à connaître

eczéma peau noire

Auteur : Dr. Marie Appay, pharmacienne

L'eczéma est une maladie de peau très fréquente se traduisant par l'apparition de plaques d’inflammation sur la peau accompagnées de petits boutons, appelés vésicules.

En réalité, il n’existe pas seulement un seul type d’eczéma. Le plus connu est l’eczéma atopique, que l’on appelle aussi dermatite atopique. L’eczéma allergique de contact est également très fréquent. Les autres types sont plus rares, on pourra citer la dyshidrose, l’eczéma nummulaire ou l’eczéma de stase.

Cet ensemble de pathologies représente 10 à 33% des motifs de consultation des patients à peau noire, ce même taux est retrouvé pour les peaux blanches. Aussi, quelle que soit leur couleur de peau, la dermatite atopique est la première cause de consultation des enfants en dermatologie.

Cet article vous permettra de comprendre plus précisément l’eczéma atopique. Quelles sont ses causes d’apparition ? Quel est son traitement médical et surtout, quels sont les bons gestes à adopter lorsque l’on est atteint par cette dermatose ?

Les peaux noires, mates et métissées ont des spécificités particulières, qu’il faut bien évidemment prendre en compte pour lutter efficacement contre l’apparition de nouvelles plaques.

L’atopie, c’est quoi ?

L’atopie est un terme employé pour signifier une prédisposition génétique aux allergies.

Ce sont donc nos parents, ou grands parents, qui nous ont donné les gènes, autrement dit les « ingrédients », qui nous rendent plus vulnérables aux phénomènes allergiques. Il s’agit donc d’une anomalie de fabrication dès la naissance. Ces anomalies génétiques se traduisent par des barrières de défenses déficientes face aux substances allergiques. Pour l’eczéma, c’est l’altération de la barrière cutanée qui est en cause.

Physiologiquement, la peau est un rempart solide et quasi-imperméable qui empêche l’eau corporelle de sortir et les éléments externes de rentrer. Or, la peau atopique pourrait être comparée à une passoire. La perte de cohésion intercellulaire conduit à :

  • une perte d’eau, c’est à dire une déshydratation cutanée ;
  • une pénétration accrue des éléments de petite taille présents dans notre environnement (poussières, acariens, pollens etc.).

Ces agents externes sont reconnus comme dangereux par l’organisme atopique. Pour se défendre, l’organisme déclenche une réaction inflammatoire : la peau devient rouge et de fortes démangeaisons sont associées. Le grattage entraine une érosion supplémentaire de la peau, qui devient encore plus poreuse : un cercle vicieux est en route.

Rappelons aussi que les peaux foncées sont physiologiquement plus sèches et sensibles que les peaux caucasiennes. Ceci résulte du fait qu’elles ne contiennent pas suffisamment de lipides cutanés, appelés céramides, qui ont pour rôle de rendre la peau étanche.

Pour simplifier, il est d’usage de comparer la peau à un mur de briques : les briques étant les cellules de la peau et les céramides, le ciment. Si il n’y pas suffisamment de ciment, le mur devient poreux : les agents externes peuvent pénétrer et l’hydratation cutanée s’évapore. L’article « sècheresse cutanée et hydratation » est utile pour comprendre d’avantages cette particularité.

Chez les peaux noires, les poussées d’eczéma prennent la forme de plaques hyperpigmentées qui évoluent souvent vers une décoloration, en particulier au niveau des plis.

Comment agir pour stopper le cercle vicieux ?

Pour un traitement efficace, il est nécessaire d’opérer à deux niveaux :

  1. Arrêter l’inflammation cutanée 
  2. Restaurer la barrière cutanée

Afin de lutter contre l’inflammation, des crèmes spécifiques sont prescrites sur ordonnance. Ces crèmes à base de cortisonecrème eczéma peau noire sont à appliquer sur les zones affectées. Elles ont pour rôle de diminuer les réactions de défenses de notre organisme lorsqu’il est en contact avec les petits agents externes qui pénètrent dans la peau. Elles délivrent un message d’arrêt aux cellules de défense de notre corps.

Certaines personnes atteintes d’eczéma ont pu constater que le soleil possède un effet bénéfique sur leurs plaques. Ce phénomène est dû au fait que le mécanisme d’action des rayons UV peut être apparenté à celui des crèmes à base de cortisone : il diminue l’immunité et empêche le corps de sur-réagir. D’ailleurs, certains traitements pour la dermatite atopique sont issus de cette constatation puisqu’ils utilisent les rayons UV pour traiter les formes sévères d’eczéma.

Dans l’objectif de restaurer la barrière cutanée, des bons gestes sont à appliquer quotidiennement.

Tout d’abord, il est important d’éliminer au maximum les substances allergènes qui peuvent pénétrer dans la peau. Les acariens, pollens et moisissures seront évités par des gestes simples

  • Aérer la maison quotidiennement
  • Nettoyer la literie une fois par semaine
  • Porter des lunettes de soleil
  • Brosser ses cheveux avant de se coucher 
  • Passer l’aspirateur fréquemment
  • Utiliser un acaricide trois fois par an

Il est également nécessaire de prêter une attention particulière aux textiles choisis. Il est conseillé de privilégier le coton par rapport aux matières synthétiques et à la laine, de couper les étiquettes et d’utiliser des lessives hypoallergéniques.

Enfin, utiliser des produits adaptés est essentiel pour prendre soin de sa peau et lui permettre de rétablir son rôle de barrière.

La routine de soin des peaux atopiques noires


Voir le contenu complet de cet article

Ajouter aux favoris