La recherche pour les peaux noires et mates

Pigmentation: mélanogenèse et spécificité individuelle

Liste des sujets


pigment peaux noires

LA PIGMENTATION CHEZ LES PEAUX NOIRES & MATES

Synthèse des pigments: 

La mélanogenèse est le nom scientifique pour parler de la pigmentation cutanée. Elle est un processus biochimique complexe qui implique de nombreuses enzymes. L’organisme peut synthétiser différents pigments de nature non similaire : les EUMELANINES, qui sont des pigments marrons / noirs photo-protecteurs et les PHEOMELANINES, qui sont des pigments jaunes / rouges carcinogènes.

Cette variabilité dans la synthèse des pigments est due au choix de leur voie de synthèse. Chaque individu présente les deux pigments mais dans des proportions différentes. On peut donc dire que le rapport entre ces pigments dépend de l’équipement génétique qui code pour ces enzymes.

Les peaux caucasiennes expriment fortement le gène qui code pour la tyrosinase, contrairement aux peaux noires et mates, qui eux expriment largement les gènes codant pour les deux autres enzymes : la dopachrome tautomérase (TYRP-2) et la DHICA oxidase (TYRP-1).

Physiologie de la peau

La peau représente environ 15% du poids corporel chez l’adulte et a une surface comprise entre 1,5 et 2m². Elle est l’organe le plus volumineux du corps humain. Son rôle principal est sa fonction de barrière physique qu’elle représente contre les agressions mécaniques, chimiques, physiques ou encore microbiologiques ; mais elle possède également des propriétés sensorielles (toucher, pression…), thermorégulatrices (modulation du débit sanguin), métaboliques (synthèse de vitamine D, réserve d’énergie…), immunitaires, et un système de défense unique contre les rayons UVs : la pigmentation.

Le processus de pigmentation: la mélanogenèse

La mélanogenèse responsable de la pigmentation est une réponse à une stimulation extérieure : les ultra-violets (UVs). On parle de pigmentation induite, plus communément appelé « bronzage ». Celle-ci se différencie de la pigmentation constitutive dite basale, spécifique à un individu. Par la synthèse de mélanine, la peau se protège des agressions physico-chimiques, diminuant ainsi la pénétration des rayons UVs (Fig. 1). Ce mécanisme prend également le nom de photo-protection naturelle.

Rayon UV peau noire

Figure 1 : Schéma de la pénétration cutanée par les rayons UVs

 

Comme nous l’avons vu précédemment, le siège de la mélanogenèse est le mélanosome, organite spécifique du mélanocyte. Le mélanosome est le support dans lequel maturation et dépôt de la mélanine se réalisent. Les grains de mélanine sont véhiculés, par des protéines membranaires, jusqu’aux extrémités de chaque dendrite du mélanocyte, pour reverser leur contenu dans les kératinocytes alentours afin de faire dissiper la couleur de façon homogène. Nous avons également vu que le nombre de mélanocytes n’était pas la cause de variations interethniques puisqu’il est le même quel que soit la couleur de peau de l’individu. Il est donc primordial de détailler le mécanisme de la mélanogenèse afin de comprendre son fonctionnement, sa régulation et ainsi pouvoir agir au mieux pour la réguler.

 

Le processus de mélanogenèse est un mécanisme biochimique complexe qui implique de nombreuses enzymes, telles que la tyrosinase, TYRP-1 et la dopachrome tautomérase (TYRP-2). Toutes jouent un rôle fondamental au cours de la synthèse de mélanine et permettent la régulation de la pigmentation.

 

Les enzymes impliquées dans la mélanogenèse :

La Tyrosinase (ou DHI oxydase) :

  • enzyme limitante de la mélanogenèse
  • catalyse les deux premières réactions du processus
  • catalyse également la formation du complexe indole-5,6-quinone à partir du DHI
  • est nécessaire pour la transformation du DHICA en complexe acide indole-5,6-quinone-2-carboxylique par TYRP-1

 

TYRP-1 ou DHICA-oxydase :

  • Catalyse la réaction d’oxydation de la DHICA en complexe acide indole-5,6-quinone-2-carboxylique
  • Fonctionne en synergie avec la tyrosinase
  • Stabilise la Tyrosinase

 

La Dopachrome tautomérase ou TYRP-2 :

  • Catalyse la formation de DHICA à partir du Dopachrome

Les 2 dernières enzymes jouent un rôle prépondérant dans la fabrication de pigments noirs et marron, notamment pour les peaux noires et mates.

 

Conclusion :

La mélanogenèse est un processus compliqué à modifier, car il est génétiquement programmé, mais il peut être modulé. Chez les peaux noires et mates, ce mécanisme s’emballe très rapidement et peut être à l’origine d’une peau tachetée et non homogène. Dans ce cas on parle d’hyperpigmentation, cause la plus fréquente de consultations chez les dermatologues. La gamme MEL'OYA® a été développée spécifiquement pour apporter une solution efficace aux problème d'hyperpigmentation et d'unification du teint.


Voir le contenu complet de cet article

Ajouter aux favoris

Commentaires

Angèle Bilounga - 02/06/16 à 16:35

Effectivement j'ai un problème dhyperpigmentation sut la zone T et sr répand presque vers les joues j'ai commandé vos produits et espère bien trouver une solution à mon problème


sandy - 06/30/16 à 17:50

Bonjour a l'equipe d'in'oya,
J'ai acheté vos produits il y a peu de temps( serum anti-taches et soin matifiant).
Mais j'aimerais savoir si je peux l'appliquer sur les contours de yeux.


POSTER VOTRE COMMENTAire