La recherche pour les peaux noires et mates

Abd Haq BENGELOUNE, fondateur & Président IN'OYA

Portrait - 03/04/2015 - 2 commentaire(s)

Abd Haq Bengeloune Fondateur IN'OYA Pouvez-vous présenter à nos « OYA » ?

Je m’appelle Abd Haq BENGELOUNE. Je suis né au Sénégal d’un père marocain et d’une mère sénégalaise. J’ai fait mes études d’ingénieur en France et je suis spécialisé en biomédical, notamment en biologie de la peau.

Après 5 années consacrées à la recherche, vous avez créé le Laboratoire IN’OYA ; « IN » pour Innovation & « OYA » en référence à la déesse africaine de la fertilité et de la féminité. Pourquoi vous êtes-vous intéressé à la peau noire et mate ?

Etant moi-même noir africain, j’ai été confronté au désespoir de ma sœur mais aussi de ma mère par rapport à leur problématique d’hyperpigmentation, c’est-à-dire de tache, qui se formait à chaque fois que leur peau était agressée (brûlure, acné, cicatrisation...). Chaque jour, je voyais ma sœur essayer énormément de produits, sans succès. Beaucoup de produits existent aujourd’hui sur le marché mais ne prennent pas « réellement » en considération les particularités des peaux noires & mates.

Quelles sont les particularités des peaux noires et mates, en comparaison aux autres types de peau ?

Scientifiquement, il existe peu de différence entre une peau caucasienne, asiatique ou de type négroïde. En dermatologie, nous classons ces peaux suivant 6 catégories : du phototype I à VI. Ce classement est basé essentiellement sur la faculté d’une peau à bronzer fortement, modérément ou pas du tout. Néanmoins, compte tenu des recherches menées au sein de nos laboratoires, nous nous rendons compte de plus en plus des spécificités des peaux dites pigmentées, notamment dans leur manière de réagir par rapport à une agression qui est sensiblement différente de la réaction d’une peau blanche. Ainsi, une inflammation de bouton se traduira par une rougeur sur une peau blanche et elle mettra quelques semaines à se résorber ; alors que cette même inflammation sur une peau noire ou mate se traduira par une tache noire qui mettra au mieux 2 à 3 ans pour disparaître.

Abd Haq BENGELOUNE, en quoi la solution IN’OYA est innovante ?

Avec notre équipe de Recherche & Développement au sein du Laboratoire IN’OYA, nous avons établi un partenariat avec le CNRS, l’INSERM et la Faculté de Pharmacie à Marseille pour développer un actif qui bloque spécifiquement l’enzyme responsable de l’albinisme chez les individus noirs, TYRP1 : la technologie MEL’OYA®. Ainsi, MEL’OYA® est la 1ère innovation « anti-taches » spécifique aux peaux noires et mates et surtout qui fait l’objet d’une demande de brevet Européen (EP2705830/A1) mais aussi à l’International (WO2014/037111/A2).

Et c’est donc cette TECHNOLOGIE MEL’OYA® que nous retrouvons dans votre « Sérum anti-taches » ainsi que dans vos 2 soins unifiants ?

Effectivement, avec cette innovation technologique, nous avons formulé une gamme de produits « anti-taches » à l’efficacité redoutable. Ainsi, 28 jours suffisent pour enlever 91% des taches de moins de 3 ans sur une peau noire et mate. Nous arrivons à obtenir ces résultats grâce à la spécificité de la technologie MEL’OYA® qui bloque l’enzyme spécifique aux peaux noires et mates : la tache est ainsi supprimée à la source.

Quel est le meilleur conseil beauté que vous pouvez donner à nos « OYA » ?

D’après moi, il est indispensable de choisir des produits adaptés à sa peau, qu’elle soit sèche, déshydratée, mixte, grasse… Et surtout, quel que soit son type de peau, il est absolument primordial de bien nettoyer son visage matin et soir. C’est le meilleur moyen d’avoir un teint lumineux, et c’est tout simplement la première étape vers une peau parfaite.

Ajouter aux favoris
Commentaires

Issa - 07/23/15 à 18:10

Ravi de découvrir le parcours d'un compatriote. Bravo pour tous ce que vous faites pour la femme noire.


Tendresse Belo Engouende - 09/29/16 à 12:03

grand merci a toi , depuis le Congo Brazzaville je commande vos produits en ligne , ma peau est parfaite . Que Dieu t'inspire d'avantage.


POSTER VOTRE COMMENTAire

Autres articles

Invitée du mois - Gustavine Mabiala, créatrice de l'Institut Blakaj

Invité du mois - 19/04/2016

Chaque mois, le Laboratoire IN’OYA vous propose...

En savoir plus

Invitée du mois - Sabrina Uger, responsable Parapharmacie à la Pharmacie du Centre Commercial Basilique

Invité du mois - 20/04/2016

Chaque mois, le Laboratoire IN’OYA vous propose...

En savoir plus

Voir tout l'historique

Catégories